Benjamin Lachance Indorama PTA Mtl ​​​
Bob Leclair, directeur général de l’Affinerie CCR de Montréal-Est et bénévole pour les petits déjeuners à l’école Saint-Octave.

Financé grâce au traditionnel souper homard annuel, le programme offre 45 000 déjeuners par année aux écoles François La Bernarde, Saint-Octave, Saint-Marcel Montmartre, ainsi que l’École secondaire de la Pointe-aux-Trembles (ESPAT) qui s’est rajouté cette année. Ce chiffre pourrait augmenter, selon Pierrette Joly, responsable du programme et directrice de l’organisme Action secours, Vie d’Espoir (ASVE). «Si les finances nous le permettent, nous aimerions étendre ce programme à l’école Saint-Germaine-Cousin car nous savons qu’il y a des besoins à cet établissement, mais aussi parce que nous savons que ces petits déjeuners font toute la différence pour certains élèves», dit-elle.

Un menu varié
Lors du passage de TC Media à l’école Saint-Octave pour la distribution d’un petit déjeuner, les intervenants étaient à l’œuvre depuis 7h pour servir les 70 repas aux enfants de l’école qui profitent de ce service trois fois par semaine.

Bob Leclair, directeur général de l’Affinerie CCR de Montréal-Est, était sur place en tant que bénévole afin de «prendre les commandes.»

«Nous trouvons qu’il est important de redonner à la communauté. Les enfants sont heureux, et on voit que ça fait une différence dans leur vie de partager des moments avant de commencer l’école», explique M. Leclair, qui s’assure que quelqu’un de sa compagnie soit là les matins pour aider.

Denise Brison, responsable du programme à l’école Saint-Octave, voit à ce que le menu, qu’elle planifie quelques semaines à l’avance, soit le plus varié.

«Aujourd’hui c’est du pain doré. Mais nous avons aussi des fruits, yogourts, céréales, jus, muffins, jambon, œufs, grilled-cheese, de tout pour tous les goûts», dit-elle.

(Source : TC Media)
(Photo: Samantha Velandia/TC Media)

Lire la suite