La protection et la qualité de l’environnement sont depuis les débuts de l’AIEM des éléments phares de ses priorités et de ses actions.

À l’origine  les membres de l'AIEM souhaitaient comprendre comment leurs activités affectaient l'air et l'eau de l'Est de Montréal.  Ils se sont alors dotés d'équipement, de personnel et d’expertise afin de mieux évaluer l’impact des émissions industrielles sur l’environnement.  Ce faisant, l’AIEM a été un précurseur dans le domaine en installant un réseau d’échantillonnage de l’air sur le territoire et en s’équipant d’un laboratoire permettant la réalisation de divers projets, notamment des études d’impact des émissions atmosphériques et hydriques. Elle collaborait également avec toutes les autorités de surveillance et de règlementation pour mener à bien ces projets ou partager son expertise dans le développement de leurs divers programmes.

Aujourd’hui, les autorités municipales et gouvernementales ont pris la relève avec une règlementation qui encadre les mesures, l'échantillonnage et les analyses environnementales. Par exemple, toutes les analyses à des fins de conformités doivent être effectuées par un laboratoire accrédité par le Ministère.

Malgré tous les efforts déployés et les améliorations réalisées, plusieurs ont toujours la perception que l’Est est plus pollué qu’ailleurs et malheureusement ces perceptions restent encore fortement ancrées dans la conscience populaire.
Depuis la fondation de l'AIEM, les membres ont investi dans les meilleures technologies et ont amélioré leurs façons de faire quant à la gestion de l’environnement.

Parmi ces technologies installées au sein des établissements membres, notons :
  • Brûleurs low NOx
  • Moteurs électriques à vitesse variables
  • Échangeurs de chaleur performant - F/E
  • Doubles joints - toit flottant
  • Recouvrement de vapeur de benzène
  • Racleur nouvelle conduite pour minimiser rejets/contamination
  • Mise en commun des inventaires - réduction des émissions fugitives
  • Utilisation des gaz de raffinerie
  • Analyseur d’oxygène et contrôle avancé pour réduire énergie
C'est efforts ont permis de réduire de façon considérable les émissions industrielles.  Les systèmes, les procédés anti-pollution et les mesures de contrôle sont là pour rester.  Malgré une amélioration notable de la qualité de l'air dans l'Est au cours des dernières années, les efforts de réduction continuent. La société devient de plus en plus consciente des effets de son mode de vie sur l’environnement. Pensons à nos moyens de transport, à l’industrie, au chauffage au bois, à l’utilisation d’aérosols dans les maisons. L’AIEM s’inscrit dans ce mouvement actif visant à améliorer la qualité de l’air et la qualité de vie.  Ainsi, l'AIEM et ses membres visent à faire de l’Est de Montréal un environnement propre, sécuritaire et à mettre de l’avant les meilleures pratiques en matière de protection de l’environnement, de sécurité et de développement durable.

Pour plus d'information sur la qualité de l'air, vous pouvez consulter le site du Réseau de surveillance de la qualité de l'air de la ville de Montréal au www.rsqa.qc.ca